Fête de la Nature à Lozère: une première et une réussite

7 Juin,2022Actus Lozère-Villebon-Villejust, Nos actualités

Le samedi 14 Mai à Lozère, la 1ère Fête de la Nature organisée par l’équipe Laudato Si’ de LVV a rassemblé une audience de tous âges. Accueillis par Elie et Jardinier et Marguerite la jardinière, les visiteurs ont pu explorer via stands, ateliers et expositions diverses des pistes de réflexion sur l’écologie intégrale de l’encyclique Laudato Si’ du pape François.

Nos reporters sur place ont rassemblé leurs impressions.

Marguerite la jardinière.

     

    Elie le jardinier.

     

    La Fresque du Climat, un jeu pour comprendre le dérèglement climatique

    La Fresque du Climat c’est un jeu conçu pour stimuler les échanges entre participants. Il est surtout question des causes qui conduisent au dérèglement climatique et aux conséquences que cela entraîne pour la planète et les humains. Les joueurs utilisent des cartes qui contiennent des informations scientifiques (issues des publications du G.I.E.C.). Il y a un temps pour la compréhension, puis un temps pour la créativité et un temps d’expression libre où chacun peut dire ce qu’il en retient.

    Lors de la Fête de la Nature au Centre Pastoral de Lozère CPL, nous avons eu le bonheur de réunir des adultes (5) et des enfants (5). Ainsi, petits et grand ensemble, ont pu intégrer, chacun à son rythme, les principaux aspects qui découlent du climat et dessiner la fresque. Tout le monde a fait preuve de pédagogie, et plusieurs idées brillantes sont venues éclairer le débat. En 1 heure et demie, nous avons pu terminer le jeu, et ainsi le groupe a pu rejoindre, à temps, la table ronde sur le plan climat de la ville de Palaiseau.
    Goulven Habasque.

    Prête pour l’an prochain

    14 mai, fête de la nature ! Le soleil est là, bien présent. Que d’effervescence dans le jardin de l’église. L’équipe de préparation est déjà bien affairée lorsque j’arrive. Panneaux accrochés, église superbement décorée, la plupart des stands sont installés. Tout le monde est joyeux, l’ambiance est chaleureuse, les couronnes confectionnées par Marie Josy ornent les têtes des participants au fur et à mesure de leur arrivée.

    Cette atmosphère bon enfant règnera tout l’après-midi. Les enfants seront particulièrement heureux ; Lucie les accueillera jusqu’à la fin au stand goûter et boisson, avec l’aumônerie des 5ème. Ils participeront toujours avec elle à un jeu de piste, puis Claire aura autour d’elle une nuée d’enfants pour faire des pliages d’origami. Fleurs, boîtes, sortiront de leurs mains, confectionnées dans de jolis papiers.

    Pour les adultes, beaucoup de partages, de retrouvailles, d’échanges, formels autour de la table ronde, plus spontanés devant les stands repiquage de fleurs, goûter ou jardin de cocagne ou encore lors des visites du jardin avec Jacqueline.

    Nous avons rendu grâce à Dieu, pour sa création, la nature qu’il nous a confiée, la belle après-midi passée à la messe de 18h30.

    Un projet : recommencer l’an prochain. Nous sommes prêts, cette première édition fut un bon test. Un regret : l’absence de la tranche d’âge jeunes adultes, ou encore celle des quinquagénaires

    Nadine

    Le « Garden tour »

    Accueillis par deux maraîchers plus vrais que nature, les visiteurs ont déambulé dans le magnifique jardin de l’église de Lozère, après avoir été couronnés de lierre et de fleurs par de sympathiques jardinières.

    Toutes ces plantes, pleines de vie, devenaient de nouvelles amies : les plantes « qui sentent bon », les « dangereuses » comme la digitale, le muguet ou le laurier-rose! De la modeste pâquerette « je t’aime, un peu, beaucoup…  » appelée aussi « fleur de Pâques » au coquelicot et son géant pavot. Chacun participait en apportant ou discutant une information : le pavot serait-il donc autorisé dans un jardin ? L’histoire du faux puits par exemple nous a entraînés à redécouvrir les puits de la Bible.

    A la table – semis/repiquage – un grand intérêt pour les plantes succulentes dont le peu d’entretien enthousiasme l’apprenti jardinier !

    Beaucoup de convivialité dans les conversations, de la bonne humeur, des sourires ; les amis perdus de vue par la faute du virus et retrouvés parmi les fleurs.

    Une belle idée cette Fête de la Nature valorisant la Création qu’il est urgent de préserver.

    Jacqueline

     La fête a inspiré un Haïku Japonais …

    J’ai vu une fleur sauvage
    Quand j’ai su son nom
    Je l’ai trouvée plus belle !

    Janette

    Et des présentations solides …

    Après la présentation du plan de transition écologique de la mairie de Palaiseau, une Table Ronde a rassemblé les propositions d’engagement solidaire de 7 organisations: Secours Catholique, Croix Rouge, CCFD, Jardins de Cocagne, Société St Vincent de Paul, CCAS de Palaiseau, CEVP. Vous pouvez accéder à l‘ensemble de la présentation.

    Un article plus complet est en préparation pour le numéro de juin de l’Echo de nos Clochers.